fermer et accéder au site  
Dans le but d'améliorer nos services,
nous souhaitons en savoir davantage sur ce qui vous a poussé à vous rendre
sur notre site www.expertrelaisbois.fr

Merci du temps que vous consacrerez à répondre à notre sondage
qui ne vous prendra qu'une minute !

répondre au sondage en 1mn

Conjoncture bâtiment : une année 2019 positive pour le bâtiment !

La conférence de presse de la Fédération Française du Bâtiment (FFB) sur la conjoncture dans le bâtiment s’est tenue le 10 septembre dernier.

Les chiffres communiqués par le FFB sont meilleurs que ceux initialement prévus avec un maintien des marchés du bâtiment, grâce notamment à l’amélioration des paramètres du crédit. La crise sur le segment du logement neuf ressortira plus limitée que prévue avec une production stable à + 0,2 % (contre -4,5 % initialement prévu).
 
Environ 400 000 logements devraient être mis en chantier en 2019, preuve que la demande reste forte et s’exprime sur le marché, dès lors que les conditions financières lui permettent de le faire. Concernant le non résidentiel neuf, les données officielles s’avèrent encourageantes et la prévision est revue à +6,4 % pour 2019 (contre +3,0 % initialement prévu).
En effet, hors locaux agricoles, les surfaces autorisées et commencées progressent respectivement de 15,6 % et 4,7 % en glissement annuel sur sept mois à fin juillet 2019. Concernant l’amélioration-entretien, l’année 2019 devrait connaître une production en petite hausse de 0,3 % en volume, contre +0,5 % initialement prévu.
 
Au global, l’année 2019 devrait ressortir en hausse d’à minima 1,3 % en volume. En termes d’effectifs, la FFB table aujourd’hui sur une progression aux environs de 25 000 postes, y compris intérim en équivalent-emplois à temps plein, en 2019.
 
Par ailleurs, les créations d’entreprises restent très dynamiques et les défaillances continuent de reculer, alors que la situation côté trésorerie et marges semble avoir connu depuis le deuxième trimestre une inflexion légèrement positive.
 
Lors de cette conférence de presse, Jacques CHANUT, Président de la FFB a souligné les risques liés au contexte institutionnel avec : la menace d’un durcissement des règles prudentielles s’appliquant aux établissements de crédit ; la suppression, dès le 1er janvier 2020, du PTZ dans le neuf en zones B2 et C, soit sur les seuls territoires où la primo-accession des ménages modestes s’avère possible ou encore le projet de transformation du CITE en prime qui soulève de nombreuses questions pour l’avenir.
 
Enfin, la conférence de presse a également porté sur le dossier de la réforme de l’apprentissage avec la réforme en profondeur du modèle économique des centres de formation par l’apprentissage (CFA).
 
Dernier sujet, celui de l’amélioration de la gestion des déchets du bâtiment et de la lutte contre les décharges sauvages. La FFB est favorable à une contribution prélevée sur une assiette large de produits et matériaux, y compris ceux qui sont importés et vendus en GSB aux particuliers.
 
Des échanges sont en cours au niveau des différentes instances professionnelles des filières bâtiment et matériaux de construction afin d’étudier les différentes pistes pour atteindre les objectifs fixés dans le projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire.